Voici le seul résultat

Le brochet ou grand brochet (Esox lucius) est un poisson prédateur commun en eaux douces et saumâtres dans l’hémisphère nord.

Sa taille à l’âge adulte varie de 30 à 110 cm et son poids entre 2 et 10 kg. Cependant des individus de plus de 130 cm et de plus de 30 kg existent mais sont moins fréquents (ce sont généralement des femelles).

Le mot brochet est issu du français broche car le museau pointu et le corps allongé de cet animal rappellent la forme de l’ustensile de cuisine.

Le brochet est affublé de nombreux surnoms : broc, bec, bec-de-canard, bec de canne, gros bec, béquet, brocheton, brochette, brouché, buché, filaton, flute, goulu, grand-bec, grand-gousier, lanceron, lançon, luceau, pognan, pogneau, poignard, sifflet, gobe poisson, fusil, requin de rivière ou d’eau douce.

Le brochet est un poisson fusiforme dont les flancs de couleur verdâtre ou jaunâtre vers le dos deviennent blancs vers le ventre. Les nageoires sont de couleur rouge-orange et portent des rayures noires.

Les jeunes brochets ont des bandes jaunes le long du corps qui, plus tard, se divisent en pointillés clairs.

Ce poisson a environ 700 dents.

Habitat

Contrairement au sandre ou qui préfèrent les fonds des lacs, le brochet occupe principalement la première moitié de la colonne d’eau. Adulte, il affectionne les milieux lentiques (rivières à courant lent, bras morts, fleuves, étangs et lacs riches en végétation).

Le brochet est aussi commun en eaux saumâtres. C’est notamment le cas dans certaines régions de la mer Baltique (surtout à l’est, où la salinité est moindre et où une couche d’eau douce de plusieurs mètres surnage à l’eau salée). Les brochets vivent principalement dans cette couche d’eau douce, et font des intrusions fréquentes dans la couche salée pour s’y nourrir. Les brochets peuvent y atteindre de grande tailles et les individus dépassant le mètre y sont très fréquents.

Dans le monde, l’habitat du brochet tend souvent à se dégrader, ou a été très dégradé. S’il peut profiter d’anciennes gravières ou carrières inondées qui lui offrent des habitats de substitution.

En particulier, les prairies inondables propices à sa reproduction et de nombreux milieux peu profonds servant de nourriceries ont fréquemment disparu , selon certaines études la dégradation des nourriceries aurait un impact encore plus négatif pour l’espèce que la dégradation ou régression des zones de frai. Ceci explique la régression de l’espèce dans une grande partie de ses habitats potentiels. Une autre étude a porté sur les effets du manque d’habitats de frai, le manque de nourriceries pour les alevins et le manque d’habitats pour les jeunes brochets.

Mode de vie

C’est un chasseur habituellement sédentaire et solitaire, mais il vit parfois temporairement en groupe de 2 ou 3.

Dans les grands lacs, on le trouve aussi en bancs, surtout quand il s’agit de jeunes sujets. Le brochet peut vivre plus de 20 ans.

Alimentation

L’alimentation du brochet évolue avec l’âge. Il commence par se nourrir de zooplanctons et d’insectes lorsqu’il est alevin (30 mm). En grandissant, son régime alimentaire intègre des proies de plus en plus grosses. Adulte il consomme principalement diverses espèces de poissons, notamment les espèces les plus communes dans le milieu où il vit. Mais il est très opportuniste, et il peut aussi consommer des écrevisses, des amphibiens, des canetons ou encore des rongeurs… La taille de ses proies peut être aussi grande que le tiers ou la moitié de sa propre taille. Le cannibalisme n’est pas rare chez le brochet et il peut arriver que les brochetons constituent la majeure partie des proies des gros brochets. En élevage, il peut être réduit par l’isolement des fratries .

Il a été longtemps considéré comme un monstre vorace, depuis qu’on peut le filmer et l’observer dans son milieu, on sait que ce n’est pas toujours vrai. Le brochet est reconnu comme un excellent régulateur des populations de poisson fourrage.

Le brochet chasse principalement en embuscade ; il se camoufle dans les herbes aquatiques ou se confond avec des branchages immergés, et attend qu’une proie passe à sa portée. Son corps élancé n’est pas adapté à de longues poursuites mais bien aux accélérations brusques et en ligne droite. Il lui arrive parfois de s’attaquer aux poissons pris dans les lignes des pêcheurs.

Rupture de stock

Brochet

Brochet

79,00350,00